Carnet de voyage

Portugal – Déguster le Porto

juin 28, 2018

A force de voir les beautés de la Vallée du Douro en photo, j’ai décidé d’aller y faire un tour.

Pays : Portugal
Région : Vallée du Douro
Mission : Comprendre le Porto
Durée : 4 jours
Nombre de lieux visités : 8
Nombre de vins et portos dégustés : 26
Type de vins produits : Porto, blanc, rouge, rosé, mousseux.

L’anecdote sympa :
La nomination « Tawny », qui définit un style de porto, vieilli en fut de chêne, vient du nom d’un oiseau anglais qui est très brun, jeune, et qui s’éclaircit pour virer sur le caramel en vieillissant, tout comme le porto de ce style.

Comment est né le Porto ?

En gros Colbert, premier ministre de Louis XIV, proclame un embargo sur nos amis Anglais, alors privés de leurs vins, notamment leur vin favori, le clairet de Bordeaux. Du coup en farfouillant un peu plus au Sud, les Anglais découvrent les vins de la vallée du Douro, dans un style similaire.

Mais… le vin supporte mal le transport. Les Portugais avaient déjà l’habitude d’y ajouter de l’eau-de-vie pour le stabiliser, mais c’est réellement Jean Beardsley, un marchand de vin anglais, qui décida d’augmenter le degré alcoolique et donc de sucre du vin de base en y ajoutant de l’eau-de-vie de vin pure.

Un mal pour un bien : le Porto est né au 17e siècle.

Ce qu’il faut retenir :

  • L’UNESCO a inscrit en 2001 le vignoble de la vallée du Haut Douro dans la liste des Patrimoines mondiaux de l’humanité dans la catégorie des paysages culturels, et ça c’est classe et largement mérité !
  • Le Douro est l’une des plus anciennes régions viticoles du monde
  • 250 000 hectares de vigne
  • Environ 32 000 quinta – domaines viticoles (pour vous donner une idée, il a autour de 142 000 producteurs de vin sur l’ensemble de la France)
  • 3 régions à distinguer : Baixa Corgo, Cima Corgo, Douro Superior.

Mes 3 coups de cœur :

J’ai eu la chance de pouvoir y faire un tour dans le cadre de mon travail. Probablement une des plus belles vues sur le Douro, une piscine à débordement sur le fleuve exceptionnelle, et une gamme de vin magnifiquement travaillée.

Une vue à en oublier de boire votre pétillant, une finesse des plats aussi savoureux que parfaitement présentés, et une carte de vin riche et de qualité.

Ce n’est pas un petit budget mais le moment vaut vraiment le coup.

Cette quinta est la propriété de Kay Steffey et Vincent Bouchard, fils du co-directeur de l’importante maison de vin bourguignonne « Bouchard Père et fils ».

Bien qu’un poil touristique, je dois reconnaître que l’endroit est très bien aménagé pour visiter et comprendre dans les moindres détails la production et les subtilités du Porto. Les guides multilingues vous proposent une immersion dans le chai, suivie d’une dégustation de leurs produits de très bonne qualité.

Mission accomplie, j’ai compris et expérimenté la complexité et la richesse de ce vin fortifié qu’est le porto.

A très vite pour une prochaine mission de taille !

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply